dcArchivesShow();

ACTUALITÉS SUR LES ADDICTIONS

Aller à la page d'accueil | Aller à l'info lettre || Principaux répertoires: TOXICOMANIE | JEU D'ARGENT | SANTE | COMMUNIQUES DE PRESSE | REVUE DE PRESSE JEU | REVUE DE PRESSE TOXICO | CYBER DEPENDANCE | SOCIETE | EVENEMENTS | REPLIQUES A LOTO-QUEBEC |

Coût du jeu au Québec: 2,5 milliards: Chacun des 140.000 joueurs compulsifs coûte entre 18.000$ et 56.000$ par année à la société

(Par Alec Castonguay, Le Devoir) -Au moment où Loto-Québec met la touche finale à son nouveau plan d'affaires, deux nouvelles études américaines relancent avec force le débat sur la pertinence économique et sociale d'implanter des casinos et de multiplier l'offre de jeu. Nombre de faillites personnelles deux fois plus élevées là où sont situés les temples du hasard, augmentation de la criminalité, fraude contre les employeurs... Des conséquences qui coûteraient au bas mot 2,5 milliards de dollars par année au Québec.


L'étude était à peine sortie de l'imprimante que déjà le bouche à oreille avait alerté certains grands médias américains et plusieurs municipalités. À l'heure où des dizaines de villes chez nos voisins du Sud réfléchissent à l'opportunité d'installer des casinos pour augmenter les revenus des gouvernements, la recherche de l'économiste Ernie Goss et du professeur en droit Edward Morse, de l'université Creighton, jette un énorme pavé dans la mare.

Entre 1990 et 2000, les comtés américains qui renferment une maison de jeu ont affiché un nombre de faillites personnelles deux fois plus élevé que les autres régions urbaines en tout point semblables économiquement. Les auteurs de The Impact of Casino Gambling on Bankruptcy Rates: A County Level Analysis n'ont pas lésiné sur les moyens, scrutant à la loupe pour la première fois plus de 250 comtés américains avec ou sans casino.

L'étude, obtenue par Le Devoir avant sa parution dans un magazine spécialisé prévu dans quelques mois, isole plusieurs facteurs pour en arriver à ces conclusions. Elle utilise notamment des donnés très conservatrices en ce qui a trait à la région étudiée, se limitant à un périmètre de moins de 40 km autour du casino, soit l'environnement immédiat. Les recherches précédentes quadrillaient un territoire s'étendant jusqu'à 80 km de la maison de jeu, ce qui adoucit indûment les chiffres, selon les auteurs.

MM. Morse et Goss démontrent également que les endroits qui ont un casino connaissent 35,4 % moins de faillites d'entreprises que les comtés identiques sans casino. Le stimulant économique d'un temple de la roulette et du black-jack sur les compagnies se confirme, à l'image des conclusions de plusieurs études. Ce sont donc les particuliers, les joueurs, qui écopent de façon disproportionnée. Aucune recherche semblable au Canada n'a été menée.

«Quand on implante un casino, c'est sûr qu'il y a des impacts économiques importants, explique Edward Morse lorsque joint à l'université Creighton, au Nebraska. Les bénéfices sont faciles à voir, comme les entrées de taxes supplémentaires, les emplois créés, l'augmentation de la valeur des édifices autour, etc. Mais faire une véritable analyse des coûts et bénéfices reste très difficile. Notre étude ne fait que lever le voile sur une parcelle des désavantages. Politiquement, c'est rentable d'ouvrir un casino. Mais économiquement, les conséquences négatives sont nombreuses, même si c'est plus ou moins flagrant. On commence à peine à voir combien ça coûte cher à la société.» Les deux professeurs sont en train d'écrire un livre sur le sujet, dont leur récente étude sera l'un des chapitres phares.

Chercheuse à l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) et spécialiste de la question des jeux de hasard et d'argent, Élisabeth Papineau estime que la recherche de MM. Morse et Goss confirme ce que beaucoup d'experts pensaient. «C'est très clair que les problèmes de jeu entraînent de graves troubles financiers qui peuvent mener à la faillite, car ça se passe avec du fric! souligne-t-elle. Et même là, beaucoup de gens ont de sérieux problèmes d'argent et ne déclarent pas faillite. C'est souvent un dernier recours, après s'être endetté à mort. L'incidence économique du jeu est en réalité pire que cette étude américaine le dit.»

Selon Robert Ladouceur, à la tête de l'équipe du Centre québécois d'excellence pour la prévention et le traitement du jeu de l'Université Laval, 28% des joueurs compulsifs seulement dans la province ferment leur livre bancaire et déclarent avoir tout perdu. Et les dettes s'élèvent habituellement entre 75.000 et 150.000 $ par individu.

L'équivalent d'une récession tous les quatre ans

Earl L. Grinols, économiste à l'université de l'Illinois et conseiller républicain du président Ronald Reagan en 1987 et 1988, vient tout juste de sortir un livre qui apporte un éclairage nouveau sur les coûts sociaux du jeu chez nos voisins du Sud. Selon son étude, pour chaque bénéfice de 46$, le jeu coûte 289$ à la société. Tous les ans, les différents ordres de gouvernement américain doivent sortir 54 milliards $US de leurs coffres pour contrer les effets négatifs du jeu, soit la moitié de ce que coûtent les conséquences (110 milliards) de la toxicomanie. Et avec la multiplication rapide des casinos, ces chiffres sont en hausse constante depuis 10 ans.

«Le coût social du jeu et des joueurs pathologiques équivaut à une récession supplémentaire tous les quatre ans», écrit Earl Grinols dans Gambling in America: Costs and Benefits. «Les bonnes politiques demandent des informations justes et fiables, ce qui est souvent déficient quand on parle de casinos et de loteries vidéo. Ce n'est pas parce que le gouvernement exploite lui-même le casino et qu'il réinvestit l'argent dans d'autres projets que le jeu n'a pas d'impact social. Il y a tout de même un coût élevé, comme la dépendance à l'alcool ou à la drogue. Si les désavantages n'étaient pas si grands, personne ne s'opposerait au jeu.»

Selon le plus récent rapport américain de la National Gambling Impact Study Commission (1999), un joueur aux prises avec un sérieux problème de jeu coûte 10 500 $US par année à la société. Vols, fraudes, services médicaux, etc., entraînent une facture salée. Sans compter les crimes qui en découlent et que 50 % des joueurs pathologiques commencent eux-mêmes à perpétrer pour obtenir de l'argent. La perte de productivité à la suite des journées d'absence au travail, lorsque le joueur parvient à le garder, n'est pas non plus sur le radar de la Commission.

Ce calcul est l'un des plus conservateurs parmi ceux publiés, puisque la plupart des chercheurs estiment le coût social annuel d'un joueur pathologique entre 18.000 $CAN (1994, Volberg, États-Unis) et 56 000 $CAN (2000, Canada Tax Foundation, Manitoba). Les experts ne s'entendent pas en raison des variantes que chacun inclut dans ses calculs.

Comme tous les pays occidentaux voient entre 2% et 3% de leur population être victime du jeu compulsif, le Canada essuie une facture annuelle de 12,5 milliards de dollars pour ses 600 000 accros de la roulette, de la loterie ou des appareils de loterie vidéo (ALV), et ce, à une moyenne de 20 800 $ chacun, montant généralement reconnu pour représenter une estimation assez juste, selon l'INSPQ.

Au Québec, les études de Robert Ladouceur démontrent que 2,1% de la population est victime de son obsession pour le jeu, soit 140.000 individus. Facture annuelle: plus de 2,5 milliards de dollars, avec le même calcul que pour le reste du pays. En comparaison, Statistique Canada estimait récemment que 4,6% des Québécois pouvaient souffrir de graves problèmes de jeu, pour une somme qui atteindrait alors plus de cinq milliards par année.

Loto-Québec, même si elle finance certains groupes comme l'équipe de chercheurs de Robert Ladouceur, n'a jamais voulu sortir elle-même la calculatrice et mettre en lumière les coûts sociaux du jeu qu'elle rend accessible à la population. «Nous sommes favorables à l'idée, mais ça prend un modèle fiable pour que les scientifiques s'entendent, explique Jean-Pierre Roy, porte-parole de la société d'État. Là, il y a trop de chiffres différents.» Ce dernier affirme que le prochain plan d'affaires révisé de Loto-Québec, attendu d'ici la fin du mois d'avril, tiendra compte des impacts sociaux du jeu. En 2003, Loto-Québec a enregistré des revenus de 3,7 milliards de dollars, avec à la clé des profits de 1,4 milliard.

Selon Statistique Canada, le Québec dépense plus par habitant que la moyenne nationale en ce qui a trait aux jeux de hasard. En 2003, les Québécois ont sorti en moyenne de leur poche 190$ pour les appareils de loterie vidéo, 99 $ dans les casinos et 161$ en loterie, pour un total de 450$. L'année dernière, ils ont dépensé 167$ chacun en moyenne pour des activités culturelles comme le cinéma, le théâtre et les musées.

Par Alec Castonguay, Le Devoir, LES ACTUALITÉS, samedi 10 avril 2004, p. A1
Ce texte a été publié originalement dans le journal Le Devoir. Il est reproduit avec l'aimable autorisation de son auteur


Réplique d'Alain Dubois d'EmJEU à Loto-Québec sur les taux de prévalence du jeu compulsif au sein de la population »»» ICI


DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE

Avis commun des 18 directeurs de la Santé publique du Québec & Études scientifiques en appui de l'avis commun sur l'implantation de casino de proximité (Ludoplex; salons de jeux):

Houle, V., et Paradis, I. (2007). Avis de santé publique sur l'implantation des salons de jeux au Québec. Les Directeurs régionaux de santé publique, 24 pages. (PDF À TÉLÉCHARGER)

Chevalier, S., et Papineau, É. (2007). Analyse des effets sur la santé des populations des projets d'implantation de salons de jeux et d'hippodromes au Québec. Rapport déposé aux directeurs régionaux de santé publique, 75 pages (PDF À TÉLÉCHARGER).

Leblond, J. (2007). Dangerosité des appareils électroniques de jeu et mesures de protection. Document d'analyse remis au Directeur de santé publique de la Capitale-Nationale dans le cadre des travaux de rédaction de l'Avis de santé publique sur l'implantation des salons de jeux au Québec. Québec, QC, 329 pages (PDF à TÉLÉCHARGER)

Les avis régionaux (Laurentides, Laval, Mauricie, Outaouais et Québec) de la Santé publique sur l'implantation des salons de jeux, Direction régionale de santé publique, 21 pages. (PDF À TÉLÉCHARGER) (2007)


Le site portail du jeu pathologique: JEU COMPULSIF INFO

Coalition pour une gestion responsable de l'industrie du jeu: EmJEU (éthique pour une modération du jeu)

Le site portail des toxicomanies: TOXICO INFO

Trackbacks

Aucun trackback.

Pour faire un tracback sur ce billet: http://www.toxicoquebec.com/actus/tb.php?id=2517

CRÉER UN PDF POUR CE BILLET

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Digg it!Digg-moi ca! | Pioche Ca!Pioche-moi ca! | Fuzz it!Fuzz-moi ca!

Semaine précédente | Billet précédent | Billet suivant | Semaine suivante| Sommaire

.

 
Web Site

TOXICO QUÉBEC actualités est le premier site francophone d'actualités de type "blog" consacré principalement aux  addictions toxicomanies (drogue, alcool); gambling.....


NORTON ANTIVIRUS GRATUIT AVEC GOOGLE PACK
▼▼


La création de Toxico Québec Actualités répond à une demande croissante d'informations «grand public» crédibles et indépendantes sur tout ce qui touche aux addictions et à une volonté d'organiser cette information afin qu'elle soit facile d'accès.  N'hésitez pas à commenter les billets (articles de fond, dépêches, communiqués de presse, etc.) que vous y trouverez....  Alain Dubois, éditeur.

 


Au Québec le pourcentage de toxicomanes du jeu (joueurs compulsifs) se situe, selon les études, entre 2.1% et 5% alors qu’il n’y a que 0.9% de toxicomanes (drogues illicites) et 1.9% d’alcooliques...


   

 

.
.radioblog

GAMBLING

Autrefois marginal au sein de la population québécoise, le jeu pathologique est devenu, depuis la légalisation (monopole d'État) des loteries vidéo et des casinos, un grave problème de société. Deuxième  dépendance après le tabac, entre 2,2 et 5% des Québécois souffriraient de cette psychopathologie. Ce pourcentage grimpe à près de 40% chez les joueurs de machines à sous et d'ALV . Selon une étude (Nouvelle-Écosse) ce pourcentage grimperait à 77% chez des joueurs qui s'adonnent à ces machines à sous une fois par mois (ou plus). L'entourage des gamblers est aussi particulièrement concerné puisque cette addiction dont souffre un des leurs a, le plus souvent, de graves conséquences sur eux...  Des gouvernements et politiciens peu soucieux du bien commun et manquant d'éthique sont responsables de ce grave bris du contrat social qui les lie à leurs citoyens....


DROGUES & TOXICOMANIES

La consommation de drogues est un phénomène de société qui remonte presque à la nuit des temps. Si anciennement les drogues étaient consommées dans des circonstances bien délimitées (rituels, fêtes), aujourd'hui plusieurs d'entre elles sont consommées quotidiennement par un pourcentage important de la population: café, tabac alcool, cannabis, etc. Le statut juridique (légal ou non) des droguesi n'est pas nécessairement en lien avec leur dangerosité... Ainsi, l'alcool est une des drogues la plus associée à des décès accidentels (ex.: alcool au volant, accident de travail) ou criminels et à un nombre très important d'actes de violence (ex.: meurtres; violence conjugale; viol, bagarre, etc.).

Contrairement à ce qui est souvent véhiculé, toutes les drogues peuvent entraîner une dépendance physiologique si elles sont consommées régulièrement et à une fréquence rapprochée. Cette dépendance peut prendre plusieurs formes, mais elles ont toute en commun d'amener une modification de l'équilibre neurochimique du cerveau. Un équilibre qui, pour un consommateur régulier, peut prendre plusieurs mois avant de revenir à la normale!

Et le cannabis...

Le cannabis est maintenant davantage consommé que le tabac chez les jeunes. On la considère souvent comme une drogue douce… Est-ce le cas ? Le café et le tabac sont des drogues douces, mais un produit dont l’agent psychoactif, le THC, se retrouve à un taux de concentration se situant entre 20% à 40% n’est assurément pas une drogue «douce». Le cannabis entraîne une dépendance et sa consommation, une altération du jugement et du processus de décision ainsi qu’une diminution de la motivation, de l'attention, de la concentration et de la mémoire court terme. La marijuana est aussi un véritable poison puisque la quantité de goudron que l'on y trouve est 50% plus importante que dans les cigarettes! L'inhalation profonde de la fumée telle que le pratique ses usagers en accroît d'autant les méfaits sur la santé. (N.B. On peut considérer le cannabis et le tabac comme des drogues très nocives sans être prohibitionniste☺)


LE WEB LIBRE...

ORGANISATION MOZILLA

Mozilla est un ensemble de logiciels internet libre de droit comprenant entre autres un navigateur web, une application de messagerie électronique (e-mail) et un calendrier (agenda). Mozilla est un logiciel libre (donc sûr, gratuit et sans pub) et respectueux des standards. En savoir plus sur Mozilla »» ICI

ORGANISATION "OPEN OFFICE"

Open Office est une suite bureautique complète: traitement de texte; tableur; logiciel de présentation (PPS); base de données offrant une compatibilité MS-Access; etc....  En savoir plus sur Open Office >> ICI

MUSIQUE LIBRE

CONFORSTAND : Une communauté de musiciens (dont RS Stevie Moore) qui offre de télécharger gratuitement leur album (pochette incluse) libre de tout droits!  En savoir plus sur  CONFORTSTAND >> ICI - :

CREATIVE COMMONS (musiques, images, textes, etc. sous licence libre de droits)

Disponibles sur internet, les licences Creative Commons permettent auxx créateurs de mettre leurs oeuvres numériques (textes, photos, sons, etc.) à la disposition de ceux qui souhaitent les utiliser, sous certaines conditions. En savoir plus sur  CREATIVE COMMONS >> <ICI

FRAMASOFT

Un excellent annuaire du logicels libre... 800 d'entre-eux y sont répertoriés par rubrique... En savoir plus sur  FRAMASOFT  >> ICI


Saviez vous que le meilleur logiciel pour gérer vos photos et images est gratuit? Il s'agit de PICASSA de GOOGLE, essayez-le, cliquer sur le bouton ici-haut

Catégories

  • ÉDITORIAUX
  • RÉPLIQUES À LOTO-QUÉBEC
  • TOXICOMANIE
  • REVUE DE PRESSE TOXICOMANIE
  • JEUX D'ARGENT
  • REVUE DE PRESSE JEUX D'ARGENT
  • CYBER DÉPENDANCE
  • AUTRES ADDICTIONS
  • SANTÉ & SCIENCE
  • REVUE DE PRESSE SANTÉ
  • SOCIÉTÉ
  • COMMUNIQUÉ DE PRESSE
  • ÉVÈNEMENTS
  • ARTS & CULTURE & LIVRES
  • EN MARGE
  • GAMBLING (english)
  • DOSSIER SPÉCIAL

Calendrier

« novembre 2007 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930

Publicité

À retenir

  • Santé publique et pouvoir politique face aux lobbies industriels contre la santé: tabac; alcool.... jeu d'argent (gambling)
  • Le pourcentage de joueurs compulsifs au Québec ? 1,7% ; 2, 1% ; 5% ou 7,5%...
  • Pérou: Etranges guérisons grâce à une plante hallucinatoire
  • Après le scandale de la SONACC... Loto-Québec dilapiderait-elle aussi les fonds publics?
  • Toxicomanie: Mamans difficiles à rejoindre
  • Loto-Québec: Jeu responsable versus gestion responsable... entrevues de Michel Gauthier (TQS) avec Alain Dubois, porte-parole de la coalition EMJEU
  • Semaine du jeu responsable: Pas du «petit change» dans les Loterie vidéo:
  • La semaine de la gestion responsable du jeu (gambling)
  • Lancement de la nouvelle Fondation canadienne de recherche sur l'alcoolisation foetale
  • Une ex croupière brise l’omerta et dénonce les astuces des casinos pour déplumer les clients...
  • Réponse au psychologue Claude Boutin: Pour une gestion responsable des jeux d’argent et de hasard
  • Loi antitabac - La baisse des revenus des appareils de loterie vidéo continue... Une bonne nouvelle selon Alain Dubois d'EmJEU
  • Action et langage : une même zone du cerveau aux commandes
  • Tous pour Loto-Québec, les fonds de Loto-Québec pour tous...
  • Drogues, plaisir et douleur
  • Rejet inacceptable de la plainte d’EmJEU contre Robert Ladouceur par le vice-recteur de l’Université Laval
  • C'est la loterie vidéo et non le joueur qui crée la dépendance - Selon le rapport d'un scientifique
  • Femmes esclaves des bordels du Bangladesh - Reportage photo de Shehzad Noorani
  • L'opium deviendrait-il la religion du peuple ?
  • Dépénaliser le cannabis ? Un débat conditionné...
  • Jeunes et marijuana : Au Canada, les jeunes se procurent plus facilement du cannabis que du tabac !
  • Santé publique : Les appareils de loteries vidéo (ALV) se retrouvent en plus grand nombre dans les quartiers pauvres !

Manchettes SRC

  • Mort du numéro 2 des FARC en Équateur : L'Organisation des États américains ouvre son enquête
  • Début du procès en Thaïlande du Canadien Christopher Neil, accusé de pédophilie
  • [ Économie et affaires ] Le nombre de mises en chantier résidentielles a progressé de 50 % en février par rapport à l'an dernier au Québec
  • Des chercheurs albertains mettent au point une méthode qui permet de réparer des cellules nerveuses endommagées
  • Facebook maintenant disponible en français

Manchettes LE MONDE

  • Ronald K. Noble, flic du monde
  • Le mouvement de libération du Tibet s'affirme à l'approche des JO de Pékin
  • Euthanasie : verdict clément au procès de Périgueux
  • Les bébés phoques de la mer Baltique victimes du réchauffement climatique
Powered by RSSReader

Derniers Commentaires

  • 04/12: AS - La Française des jeux triche ! Et..
  • 18/11: TQa - L’AITQ remet un prix d’excellence..
  • 18/11: TQa - Réductions des risques: Comprendr..
  • 02/10: Louise Nadeau - Lancement de la nouvelle Fondatio..
  • 22/09: Gisèle Fleury - Lancement de la nouvelle Fondatio..

Archives

  • janvier 2008
  • décembre 2007
  • novembre 2007
  • octobre 2007
  • septembre 2007
  • août 2007
  • juillet 2007
  • juin 2007
  • mai 2007
  • avril 2007
  • mars 2007
  • février 2007
  • janvier 2007
  • décembre 2006
  • novembre 2006
  • octobre 2006
  • septembre 2006
  • août 2006
  • juillet 2006
  • juin 2006
  • mai 2006
  • avril 2006
  • mars 2006
  • février 2006
  • janvier 2006
  • décembre 2005
  • novembre 2005
  • octobre 2005
  • septembre 2005
  • août 2005
  • juillet 2005
  • juin 2005
  • mai 2005
  • avril 2005
  • mars 2005
  • février 2005
  • janvier 2005
  • décembre 2004
  • novembre 2004
  • octobre 2004
  • septembre 2004

Langues

  • en
  • fr

Syndication

  • fil rss
  • fil rss commentaires
  • fil atom
  • fil atom commentaires

TOXICO QUÉBEC ACTUALITÉS est un site sélectionné par GOOGLE ACTUALITÉS - Thème Keepsake par Kozlika pour DotClear